Pourquoi être grosse n’empêche pas d’être belle ?

Niki de Saint Phalle, Nanas (ballons, ?) - Exposition au Grand Palais (décembre 2014)

Niki de Saint Phalle, Nanas (ballons, ?) – Exposition au Grand Palais (décembre 2014)

Dire que l’exposition Niki de Saint Phalle au Grand Palais m’a touchée est un euphémisme. Avant d’aller la voir, je ne connaissais que très peu ses oeuvres à part bien entendu la fameuse Fontaine Stravinsky et plus généralement ses Nanas, ces corps de femme géants, « difformes » et dansants. Justement, l’association des deux (« difformes » et « dansants ») me troublait. Comment des corps difformes peuvent-ils danser ? Comment Niki de Saint Phalle réussissait-elle à leur donner cette légèreté ?

En réalité, Catherine-Marie-Agnès Fal de Saint Phalle (surnommée Niki), avant tout féministe militant pour la libération de la Femme a également oeuvré pour la libération des corps. Cette femme visionnaire a su (entre autres !) montrer que les corps de femmes, quels qu’ils soient, ont un pouvoir, et que personne ne peut leur enlever. Ses Nanas sont le symbole d’une féminité vibrante, colorée, assumée et libérée.

Lors de l’exposition, ces Nanas étaient également présentes sous forme de ballons, légères comme la plume et dont les ombres se reflétaient astucieusement sur les murs blancs… alors, oui ! Etre grosse n’empêche pas d’être belle, et n’empêche pas d’être légère, ni fragile ou délicate ! Réhabilitons ces corps de femme pour que chacune retrouve le respect et l’admiration auxquels elle a droit.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s